Current Size: 100%

Vous êtes ici

Actualité
Vendredi, 14/04/2017

journée d’étude sur le rôle de l’université dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD)

L’Université Moulay Ismaïl de Meknès et l’Observatoire National du Développement Humain (ONDH) organisent, dans le cadre du Programme Conjoint avec les Agences des Nations Unies au Maroc, une journée d’étude sur le rôle de l’université dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) vendredi 14 avril 2017, au siège de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Meknès.

Motivée par la promotion du dialogue régional et le renforcement des capacités communes, cette journée d’étude vise à : 

Nourrir la réflexion autour des trois missions de l’université, à savoir la formation, la recherche et les services à la collectivité, et la manière dont celles-ci peuvent être canalisées vers un développement humain durable ;

  • Favoriser l’échange et le réseautage entre les différents acteurs de développement humain durable dont l’approche est avant tout participative ;
  • Promouvoir le partenariat entre l’Université Moulay Ismail et l’ONDH en matière de formation et de recherche scientifique ;
  • Institutionnaliser la recherche/action à travers le lancement de l’Observatoire Régional du Développement Humain ;
  • Identifier les pistes de recherche susceptibles de répondre aux problématiques de développement territorial, notamment dans la région Fès-Meknès. 

Depuis l’adoption par le royaume de la Déclaration du Millénaire en 2000, beaucoup d’efforts consentis par les gouvernements et la société civile ont été couronnés de succès. Néanmoins force est d’admettre que le bilan demeure mitigé. Le niveau de vie par habitant s’est amélioré de 3.3% et les inégalités sociales appréhendées par la consommation ont été amorcées entre 2007 et 2014 (passant de 0.407 à 0.388 selon l’indice de Gini)1. Aussi, l’extrême pauvreté a été pratiquement éradiquée1 (passant de 2% en 2001 à environ 0% en 2014). La représentativité des femmes, la mortalité infantile quant à eux n’ont pas été améliorés de façon significative. De son côté, l’enseignement primaire a pratiquement été généralisé1. Cependant, et au-delà du taux de scolarisation rassurant, les autres indicateurs tels que le nombre d’élèves par classe, le taux de réussite, ou encore le taux d’abandon sont inquiétants. Sans parler de la qualité des prestations des services scolaires qui laisse beaucoup à désirer. 

Afin de poursuivre les efforts engagés des OMD et rattraper les retards enregistrés, un nouveau programme a été défini en 2015. Il s’agit des 17 Objectifs de Développement Durable qui se déclinent en 169 cibles et dont l’échéance a été fixée à 2030. Le spectre de développement s’est alors élargi et s’aligne avec les perspectives qui motivent les nouvelles stratégies adoptées par le royaume. En effet, avec la régionalisation avancée, la politique de diversification de ses exportations, et le référentiel économique et sociétal consacré par sa Constitution, le Maroc est en voie de baliser le chemin d’une croissance économique durable et inclusive et de s’ouvrir sur de nouvelles exigences de la non moins importante cohésion sociale. 

Outre les partenaires cités plus haut, cette journée d’étude connaîtra la participation d’un éventail très large d’acteurs de développement local, à savoir la Willaya de Meknès, la Région Fès-Meknès, l’Université Al Akhawayn ainsi que les centres de recherche Universitaires (Université Moulay Ismail- Université Sidi Mohamed Ben Abdellah- Al Akhawayn).